Texte de présentation

CoBrA : Copenhague, Bruxelles, Amsterdam

Historique

(08/11/1948) Dotremont, Noiret, Jorn, Appel, Constant, Corneille quittent la salle de réunion des discussions entre Surréalistes révolutionnaires français et belges et s’installent au café de l’hôtel Notre-Dame, où Dotremont rédige le manifeste du mouvement Cobra, "La Cause était entendue".

Manifeste

 

La Cause était entendue, texte de fondation du mouvement Cobra, contresigné par Noiret pour la Belgique, Jorn pour le Danemark, Appel, Constant et Corneille pour la Hollande.

* Texte reproduit initialement dans « Le Petit Cobra », Bruxelles, février 1949. Et dans les ouvrages sur Cobra, notamment dans Cobraland (Bruxelles, La Pierre d’Alun, 1998.

Mais a été « oublié » dans la ré-impression en fac-similé de la revue « Cobra », du « Petit Cobra », du « Tout Petit Cobra », et de documents Cobra, réalisée en 1980 par Jean-Michel Place à Paris. (Note de Guy Dotremont)

 

 

La cause était entendue.

Les représentants belges, danois et hollandais à la conférence du Centre Internatiopnal de Documentation sur l’Art d’Avant-Garde à Paris jugent que celle-ci n’a mené à rien.

La résolution qui a été votée à la séance de cloture ne fait qu’exprimer le manque total d’un accord suffisant pour justifier le fait même de la réunion.

Nous voyons comme le seul chemin pour continuer l’activité internationale une collaboration organique expérimentale qui évite toute théorie stérile et dogmatique.

Aussi décidons-nous de ne plus assister aux conférences dont le programme et l’atmosphère ne sont pas favorable à un développement de notre travail.

Nous avons pu constater, nous, que nos façons de vivre, de travailler, de sentir étaient communes ; nous nous entendons sur le plan pratique et nous refusons de nous embrigader dans une unité théorique artificielle. Nous travaillons ensemble, nous travaillerons ensemble.

C’est dans un esprit d’efficacité que nous ajoutons à nos expériences nationales une expérience dialectique entre nos groupes. Si, actuellement, nous ne voyons pas ailleurs qu’entre nous d’activité internationale, nous faisons appel cependant aux artistes de n’importe quel pays qui puissent travailler – qui puissent travailler dans notre sens.

Centre surréaliste-révolutionnaire de Belgique : Dotremont, Noiret.

Groupe expérimental danois : Jorn.

Groupe expérimental hollandais : Appel, Constant, Corneille.

Paris, le 8 novembre 48.

Nom et adresse provisoire : Cobra, 32, rue des Eperonniers, Bruxelles.