Biographie

Fils du musicologue, François-Joseph Fétis.

Historien d’art, historien de la musique, critique et bibliothécaire.

Formé dans son milieu familial et par la fréquentation des érudits.

Commence sa carrière littéraire à dix-sept ans par des articles dans la Revue musicale belge fondée par son père.
* Il fit, toutefois, pas d'études musicales pratiques ; ses goûts le portèrent instinctivement vers l'histoire de l'art et la critique d'art

1836.
"L'Indépendant" l'engage pour la critique musicale et artistique.

Il n'est presque pas de sujets auxquels Fétis n'ait pas touché, sous forme de rapports, de notes ou de mémoires. Son éclectisme, ses connaissances multiples, dans les arts plastiques comme dans l'art musical le désignaient pour prendre part au jugement des concours et donner son avis dans la plupart des questions à l'ordre du jour.

Son activité s'employa aussi dans la surveillance et l'organisation des musées de peintures et de sculpture. Il rédigea le catalogue du Musée de Bruxelles qui eut deux éditions en 1864 et en 1889.

1887-1904
Conservateur en chef de la Bibliothèque royale de Belgique.

Collabora à de nombreuses publications belge et étrangères.

 

 

 

Ouvrage(s)