Texte de présentation

But : par son soutien à de jeunes artiste hennyers de qualité, de valoriser l’art wallon, estompé par l'expressionnisme flamand de Laethem-Saint-Martin. 

Leur art se veut d’essence latine, et est plus réaliste, plus lyrique et plus intimiste que celui de leurs voisins du nord ; ils ont d’évidentes]qualités techniques, refusent l’avant-garde à tout prix, ont beaucoup étudié d’autres artistes et expriment une forme de néo-humanisme à travers des sujets tirés de la vie quotidienne et familiale, traités avec harmonie et idéalisme.

Partisans du réalisme comme l’abstrait et le surréalisme..

Historique

 

*Fondation en 1928 sur initiative de Léon Eeckman et des artistes Anto Carte et Louis Buisseret.

Voilà pour les promoteurs, mais il y eut aussi les fondateurs qu’il faut citer à l’ordre du jour de cette glorieuse épopée. Aux noms déjà cités, il faut ajouter Frans Depooter, Léon Devos, Léon Navez, Rodolphe Strebelle, Pierre Paulus, Taf Wallet 

 

 

Important comité de patronage comprenant les ministres Fulgence Masson, Jules Destrée, Paul-Emile Janson ; le président du conseil provincial de l’époque, François André et le gouverneur, Monsieur Maurice Damoiseau ; des écrivains : Richard Dupierreux, Louis Piérard ; le sculpteur Victor Rousseau ; des musiciens : Désiré Defauw, Fernand Quinet et de très nombreuses personnalités du monde politique, littéraire, artistique du pays entier.

Le groupe fut parfois désigné sous le nom de l’Ecole de Mons.

 

Entre 1928 et 1938, vingt expositions sont organisées.

(29/12-  /  1929) La Louvière. Salon triennal. Première exposition.
* Ce fut un succès, sinon un triomphe.
** Léon Devos était entouré d’Anto-Carte, Léon Navez, Taf Wallet. Un banquet fut organisé par le cercle « Les Amis de l’Art » en l’honneur de Louis Buisseret qui venait d’être désigné directeur de l’Académie de Mons, et de Léon Navez Prix de Rome 1928.

D’autres artistes plus jeunes – la troisième génération – seront invités à se joindre au groupe des 8 à l’occasion de certaines expositions collectives : Camus Gustave, Bosquet Andrée (élève d’Emile Motte), Robert Liard (élève de devos), Jean Winance (élève de Buisseret), Alphonse Darville, Fernand Wéry, Elisabeth Ivanowski.Le groupe a invité des sculpteurs extérieurs : Gordinne Dora, Wynants Ernest, Verbanck Géo, Fontaine Gustave.

1929. Bruxelles, Galerie Apollo.
1929. Bordeaux, Galerie Jarval.
1930. Mons. Salon du Bon Vouloir.
1930. La Louvière. Art Wallon.
1931. Bruxelles, Galerie Nos peintres.
1930. Liège Salon d'Art Contemporain (dont le groupe est un des coorganisateurs.
1930. Bruxelles, Galerie Nos Peintres.
1930. Mons, Salon du Bon Vouloir.
1933. Mons, Salon du Bon Vouloir.
1933 Dour, Cercle L'Effort.
1933. Gand, 45e Salon.
1933. Bruxelles, Galerie Nos Peintres.
1933. Liège, Galerie La Meuse.
1933. Tournai, Cercle artistique.
1936. Bruxelles, Galerie Giroux.
1936. Verviers, Société royale des Beaux-Arts.
1936. Bruxelles, Palais des Beaux-Arts.
1938 DERNIERE MANIFESTATION DE GROUPE au premier congrès culturel wallon.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Sept autres expositions seront encore organisées entre 1946 et 1978, dont l’une itinérante, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la création du groupe.

Le Groupe Nervia est encore mis à l’honneur par une rétrospective au Musée des Beaux-Arts de Mons en 2002.