Historique

Fondé par Jean Delville.

1895.
(nov.) Jean Delville fait paraître une circulaire dans laquelle il est écrit que, sur le monde des Salons de la Rose+Croix, "les Salons d'Art idéaliste prétendent vouloir continuer, à travers les évolutions modernes, la grande tradition de l'art idéaliste [...]. Ils nannissent rigoureusement : la peinture d'histoire [...], la peinture militaire : toute représentation de la vie contemporaine privée ou publique : le portrait, s'il n'est pas iconique, les pausanneries, les marines, les paysages, l'humorisme [...], les tableaux de fleurs, de fruits et d'accessoires". (in Denis Laoureux (dir.) de Jean Delville, maître de l'idéal. Paris - Namur, Somogy éditions d'art et Musée Félicien Rops, province de Namur, janv. 2014, p. 133)

1896.
Premier Salon d'Art Idéaliste par Jean Delville 

1897.
Deuxième Salon d'Art idéaliste.

1897-98.
Jean Delville crée et dirige, sous le pseudonyme d'Elie Mégor, la revue "L'Art idéaliste".

1898.
Troisième et DERNIER Salon d'Art idéaliste dans la Maison d'Art d'Edmond Picard.