Bibliographie texte

  • Catalogue

    • ** Préface de Christian Dotremont.

      « L’œil, forêt organique, entre dans la forêt des formes de l’infiniment petit et de l’infiniment grand, dans la forêt des microbes qui croient à la réalité et de ceux qui n’y croient pas, les veines, le sang, les cristaux, les buissons de la forêt vierge qui naît du papier vierge.
      Depuis que Corot a peint ses paysages, l’œil découvre beaucoup plus de paysages de Corot dans la nature, et quand il n’y en a pas, il en fait. Corot, lui aussi, a participé aux développements de l’œil.
      Depuis que la photographie existe, à son insu l’œil a toujours quelque chose de l’objectif. L’œil se détourne de ce que la photographie a trop pris. Elle l’a pris, elle l’a mis hors réalité » ((extrait repris in Jean-Clarence Lambert, Cobra, un art libre. Paris, éd. Galilée 2008 (1e éd. éd. du Chêne / Fonds Mercator 1983), p. 48.)) 

  • Presse

    • - Aliénor Debrocq (Aspirante du F.R.S.-FNRS – Université libre de Bruxelles) « Les développements de l’œil ». De la photographie surréaliste à la photographie Cobra.
      COLLOQUE L'image comme stratégie : des usages du médium photographique dans le surréalisme.
      * Org. : Association de recherche sur l’image photographique / ARIP et de l’équipe d’accueil « Histoire culturelle sociale de l’art » / HiCSA - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
      ** Lieu : Institut nationale d’histoire de l’art / INHA.
      *** Date : 11/12/2009.
      Repris sur internet : http://hicsa.univ-paris1.fr/documents/pdf/CIRHAC/DebrocqWEB_1.pdf 

  • Informations complémentaires

    • Quoiqu'il ne soit pas repris sur la couverture de la plaquette servant de catalogue par Christian Dotremont, M. G. Lefrancq participe à cette exposition.