Construction dans un style néo-renaissant de la façade des premiers locaux de l’Université de Bruxelles. Architecte : Trappenier et Beyaert.

 

Fondation de la 1e  école Saint-Luc d’architecture destinée à remettre en honneur les conceptions de l’art chrétien médiéval.

 

(  /  -  /  ) Bruxelles,                                             . Salon triennal.
* Dernier grand Salon du règne de Léopold 1e
** Jury (les membres sont désignés par le Ministre de l’Intérieur : L. Vandenpeereboom) : Henri Leys, Portaels, Nicaise de Keyser, Robbe Louis, Bossuet, peintres ; Balt, architecte ; Jacquet, Simonis, sculpteurs. Ces messieurs siégeaient en compagnie du président de la Chambre, M. Vervoort et de celui du Sénat, le comte de Robiano ainsi que de M. Fontainas, bourgmestre de Bruxelles.
*** e. a. Col David, Crabeels, De Biefve Edouard, Degroux Charles, De Winne Lievin, Heymans, Huberti, Huysmans Charles, Larmorinière, Madou, Meunier Constantin, Meyers, Plumot André, Stallaert Joseph, Stevens Alfred, Stevens Joseph, Stobbaerts Jan, Verwee Alfred.
​**** Si après l’académisme et le romantisme, le salon de 1863 s’ouvre largement au réalisme, il accueille aussi de nombreux exposants étrangers car Bruxelles est devenu un des plus vivants carrefours de l’art en Europe : e. a. Israëls Jozef, Manet Edouard, Millet Jean-François, …
Note : dans l’actuel Palais des Académies.

 

Région wallonne

Alfred Bequet publie une étude sur Henri Blès qui ouvre une nouvelle voie de réflexion, à savoir une interrogation sur ce que pourrait être un « Art wallon ».

 

Art belge à l’étranger.

(01/05-  /  ) Paris / FR, Palais des Champs-Elysées. Salon de 1863 – Paris.
* e. a. Stevens Alfred