1852

31/10/52 - 30/03/55. Henri de Brouckère (lib.)

31/10/52 - 30/03/55. Henri de Brouckère (lib.)
* ??????????

Prix.

Prix de Rome : Ferdinand Wilhelm Pauwels.

 

 

Atelier libre de la place du trône puis de la rue aux Laines. 1852-1963.

- in André Moerman. La « Société libre des Beaux-Arts » de Bruxelles : les faits et les hommes in catalogue Réalisme et Liberté. Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles, 1968.

Trois ans après la dissolution de « L’Atelier Saint-Luc », un des premiers compagnons de St-Luc, Tony VONCKEN, au demeurant complètement oublié, rencontrait dans la capitale française le jeune Louis DUBOIS (1830-1880). Ce dernier, instruit par COUTURE (1815-1879), affiné aussi par ses contacts avec l'œuvre de COURBET (1819-1877), voulait être le peintre conscient de cette ère positiviste née, dans une certaine mesure, de la violence révolutionnaire de 1848. Tous deux, revenus peu après à Bruxelles, mirent tout en œuvre pour militer au sein d’un cénacle actif et exercer leur art à l’encontre de tous les dogmes classiques et romantiques. Bientôt un groupe enthousiaste de jeunes se rangea à leurs côtés, parmi lesquels de futurs membres de la Société Libre : Constantin MEUNIER (1831-1905), Félicien ROPS (1833-1898), Jules RAEYMAEKERS (1833-1904) et Charles HERMANS (1839-1924). A nouveau, un atelier libre fut fondé près de la place du Trône d’abord, plus tard rue aux Laines, derrière l’hôpital St-Pierre, atelier qui durant quelques années - les derniers le quittèrent en 1863 - fut plus ou moins fréquenté par ces plus de vingt ans au talent plein de promesses. Ce lieu fut pour la bohème un centre de ralliement où s’échangeaient les idées d'avant-garde dans un climat de contestation.
 

Une douzaine d’artistes parmi lesquels Félicien Rops, Constantin Meunier, Charles Degroux, Louis Dubois,… suivent les cours d’après nature à l’Atelier Libre Saint-Luc, rue aux Laines à Bruxelles.

 

Province de Liège.

Bourgmestre de Liège : Mathieu Closset (1852-1857)