Chronologies

1830 | 1831 | 1832 | 1834 | 1837 | 1838 | 1840 | 1842 | 1845 | 1846 | 1847 | 1848 | 1850 | 1851 | 1852 | 1853 | 1854 | 1855 | 1856 | 1857 | 1858 | 1859 | 1860 | 1861 | 1862 | 1863 | 1864 | 1865 | 1866 | 1867 | 1868 | 1869 | 1870 | 1871 | 1872 | 1873 | 1874 | 1875 | 1876 | 1877 | 1878 | 1879 | 1880 | 1881 | 1882 | 1944 | 1958 | 1968

1856

Le ministre de Decker crée la Commission des Griefs flamands.

 

Nicaise de Keyser, l’un des premiers représentants de l’école romantique devient président du corps académique.

 

Hebdomadaire Uylenspiegel 1856-1864.

Félicien Rops fonde Uylenspiegel, hebdomadaire paraissant sur huit pages et enrichi de lithographies.
* Il y publie les séries « La Comédie politique » et « La politique pour rire ».
** e. a. collaborateurs : Charles Degroux.

 

Création de la Société royale des aquarellistes.

Le 11 juin 1856, seize peintres se réunissent à Bruxelles en vue de fonder une société d’aquarellistes.
* La première société d’aquarellistes fut la Britse Royal Watercolour Society fondée en 1804. C’est cette association qui inspira les artistes belges qui créent la deuxième association de ce type. Ce n’est que vingt plus tard que d’autres sociétés d’aquarellistes se constitueront en France et en Hollande.
Initiateurs : Jean-Baptiste Madou, Paul-Jan Clays et William Roelofs.
Fondateurs : Billoin Charles, Bossuet François, Charette François, Clays Paul, Eeckoudt Jacques-Joseph, Eeckhout Victor, Fourmois Théodore, Francia Alexandre, Lauters Paul, Lehon Henri, Madou Jean-Baptiste, Roelofs Willem, Simonau Gustave, Toovey Edwin, Tschaggeny, Stappaerts Félix.
* Premier président : Jean-Baptiste Madou.
* Le nombre des membres est au début limité à vingt, mais passe ensuite à trente, puis à quarante.
Elle regroupe des artistes belges et quelques hollandais qui vivent à Bruxelles.
Les aquarellistes réputés qui travaillent à l'étranger peuvent devenir membres d'honneur. La Société invite à chaque exposition un ou plusieurs aquarellistes non-belges et de grand renom, ce qui leur vaut la qualité de membres honoraires.
Elle prend le titre de « royale » en 1870.
* Elle a joué un rôle important dans la diffusion de l'aquarelle en Europe. Son but est de monter des expositions d’aquarelles. Elle exposera en divers lieux de Bruxelles jusqu’en 1880.
Le but principal de l'association était la tenue d'expositions annuelles. Ces expositions se sont tenues à l'Hôtel d’Assche (Place des Palais), l'Hôtel Arconati-Visconti (Place Royale), Palais Ducal (actuellement le Palais des Académies) et, à partir de 1880 le nouveau Palais des beaux-arts (l'actuel Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique) puis, à partir de 1890, le Musée d’Art moderne.
* La « Société Royale Belge des Aquarellistes » a vu son influence régresser dans les années 1880.
Comme souvent dans l’histoire de l’art, elle fut chahutée par des « jeunes loups » En effet en 1883 de jeunes aquarellistes fondent un cercle qui allait devenir l’année suivante les « Hydrophiles »
* Présidents :
Premier président : Jean-Baptiste Madou (1856-1876)
Joseph Schubert (1876-1879)
Charles Ligny (1879-1890)
Albert Devriendt (1890-1900)
Henry Stacquet (1901-1907)
Henri Cassiers (1907-1938)
* Première exposition :
(16/07-15/08) Bruxelles, Hôtel d’Assche, place des Palais 22. Société belge des aquarellistes (1e ).

 

(  /  -  /  ) Bruxelles, Musée de l’Industrie. Exposition des Arts industriels.

 

Auguste Chauvin est nommé directeur de l’Académie.

 

Province de Liège.

Constitution de la « Société liégeoise de littérature wallonne » dont l’activité devait bientôt s’étendre aux autres régions de Wallonie.
* La Société encourage la production dramatique dialectale.