Description physique

30 x 30 cm, ; ill. ; 214 pp.

Bibliographie texte

  • Texte de présentation

    • Michel Seuphor y fustige les Flamands qui n'étaient pas capables, selon lui à l'époque, de créer de l'art abstrait à cause de leur attachement à la nature et au caractère national. Ses propos amers sont le reflet de sa déception lorsque, rentré au pays pour y dresser ce bilan artistique – il s'agit d'une demande faite à Michel Seuphor en 1929 par l'éditeur parisien Emil Szitya – par ses rencontres avec des peintres flamands célèbres tels Ensor, Servaes, Permeke, il constatera que l'art abstrait est quasiment en voie d'extinction en raison du succès de l'expressionnisme flamand.reproduisant des œuvres d'artistes tels Opsomer, Magritte, Jespers, Wouters, Schmalzigaug,…. Broché, grands témoins conservés, couverture imprimée d'édition, avec les bois gravés de Joseph Cantré, Frans Masereel, Henri Van Straten, Jean de Bosschère, un lino de Edmond Van Dooren, les reproductions des couvertures de la revue "Het Overzicht" par Karel Maes, Jozef Peeters, Jos Léonard, Victor Servranckx sur bois ou lino, les reproductions d'une page manuscrite de Paul Joostens et des dessins de Michel Seuphor.