Biographie

Dessinateur, peintre et sculpteur

Né dans une famille de mineurs.

Tout jeune, il montre des dispositions étonnantes pour le dessin.

1902
A 13 ans, s’engage au charbonnage de Mariemont-Bascoup.

Commence à modeler et s’adonne au fusain pour immanquablement représenter ses compagnons les mineurs.

1914-18. Première guerre mondiale.
* 1916. Laissé pour mort sur le champ de bataille, il est ramassé, soigné puis dirigé vers un camp de prisonniers où il réalise des portraits.

1918. Décide de quitter le charbonnage et s’installe à Hal.
* C’est une période de misère où sa femme sacrifie l’argent du ménage pour payer les modèles de son époux.

1921
Participe à une première exposition collective à Bruxelles.

Il s’éloigne de la peinture pour se consacrer à la sculpture.

1925
Expose à Charleroi une Tête de Mineur qui le place dans la lignée du réalisme sociale à la Constantin Meunier.

Les expositions se succèdent, les problèmes financiers s’amoindrissent et il revient s’installer dans sa région.

1928
Prix du Hainaut.

1931
(10/11) Co-fondateur à Bruxelles de l’« Association des artistes professionnels de Belgique / A.A.P.B ».

1933.
Co-fondateur de L’Art Vivant au Pays de Charleroi (1933-1940).

1934
(11/08-01/09) Charleroi, Ecole des filles du Centre. L’Art vivant au Pays de Charleroi Premier salon national (01e ).

1935
(01/05-15/11) Bruxelles, Heysel. Exposition Universelle et Internationale. Exposition internationale d’art moderne.
(11/08-01/09) Charleroi, Ecole des filles du Centre. L’Art vivant au Pays de Charleroi. Deuxième salon national (02e ).

1937
(08/08-03/09) Charleroi, Ecole des filles du Centre. Salon d’Art Wallon contemporain.
(  /  -  /  ) Ostende,                             .Salon de l'Art Wallon Contemporain (04e )

1938
(20/08-04/09) Marcinelle,                                       . Salon d’Art Wallon Contemporain.

1940.
(avril) Georges Wasterlain reçoit la Croix de chevalier de l’ordre de Léopold II.

 

Guerre de 1940-45.

(juillet) Rencontre Joseph Spilette afin d’examiner avec lui comment se mettre au service de l’Ordre Nouveau.

 

((04/11-  /  ) Charleroi, Galerie Plasman. Carion Marius, Dubie Edmond, Gommaerts Fernand, Liard Robert, Wasterlain Georges

 

1941

(janv.) Joseph Spilette, Georges Wasterlain, M. Gaillard, L. J. Simar et E. Strack jettent les bases de la Communauté culturelle wallonne / CCW dont les statuts sont passés le 24 octobre 1942 en présence de A. Bacq, F. Despretz, P. Hubermont, J. Mignolet, L. J. Simar, E. Strack, R. Tonus et G. Wasterlain.
Georges Wasterlain en assume la présidence pendant la première année d’existence. Pierre Hubermont lui succède.

(14/05-29/05) Bruxelles, Palais des Beaux-Arts. Premier salon d’œuvres d’artistes wallons.
* Organisation : La Communauté Culturelle Wallonne / C.C.W. (RÉQUISITION)

A l’invitation de Joseph Goebbels, visite, avec d’autres artistes, une exposition d’art à Munich (23/09-05/10/1941)

1942
(28/03-30/03) Assiste aux Journées culturelles wallonnes organisées par la CCW à Liège ; il y prend la parole et prononce l’allocution de clôture en adressa le « salut des congressistes aux valeureux combattants de la Légion wallonne ».

Expositions en Allemagne.
(08/02-08/03) Düsseldorf, Palais des Beaux-Arts ; (mars-avril) Dortmund ; (26/04-24/05) Wuppertal ; (août) Aachen, Musée Suermondt

(sept.) Membre de la Commission consultative des Arts plastiques du Service des Beaux-Arts du Grand-Charleroi.

1943
(07/08-29/08) Charleroi, Salle du Musée de l’Hôtel de Ville. Wasterlain Georges.

1944
A la libération, Georges Wasterlain qui s’était caché à Lembecq-lez-Hal à la libération du territoire, est arrêté par la police de Montigny-sur-Sambre alors qu’il essayait de faire valider sa carte d’identité (« L’épuration » in Le Soir, 23-24/11/1944, p. 2). Il sera aussitôt incarcéré.

1946
(17/04) Condamné à deux ans de détention ordinaire et à la privation des droits civils et politiques.