Biographie

Français d'origine italienne né en Suisse.

Poète, musicien

 

Arthur Pétronio était le fils naturel de Leopoldo Frégoli, le comédien à transformations.

 

 

Études:

1. Commence ses études à Pau / FR

2. puis il vient à Liège où il est premier Prix de solfège, de violon et de musique de chambre du Conservatoire royal de Liège.

* Il est élève de la célèbre école des maîtres Eugène Ysaïe et Léopold Charlier; pour l'harmonie, le contrepoint et la composition des maîtres Carl Smulders et Joseph Jonghen et pour l'histoire de la musique du maître français Emmanuel du Conservatoire de Paris.

* Pour la petite histoire, il joue, à 9 ans, en soliste devant le roi Léopold II, fait partie du Théâtre royal de Liège en 1910 et obtient, en 1911 à 14 ans, le prix d'excellence de violon du Conservatoire de Liège.

3 Termine ses études à Amsterdam.

 

Durant toute sa vie, il poursuivra une carrière de virtuose en Belgique, France, Pays-Bas et Pays Scandinaves.

Il est auteur d'un très grand nombre d'œuvres pour le piano, le violon, le violoncelle, les instruments à vent, l'orchestre, l'orgue, les chœurs; il est aussi auteur d'une opérette, de nombreuses cantates, d'un oratorio (Nocturne mystique, composé en captivité)

 

 

Fonde la revue Le Fouet.

 

Amsterdam. 1914-1920.

1914. Se réfugie à Amsterdam.

En 1917 il fonde à Amsterdam le Groupe Universaliste, consacré à l'art, la littérature et la philosophie sociale et multiplie les conférences dans les cercles universitaires, « d’esprit nouveau révolutionnaire».

1918-1920. Initié à la peinture par le peintre français Henri Le Fauconnier.

1919.

Dès 1919, il réalise des poésies phonétiques et jette les fondements de la «verbophonie », méthode de déclamation qui laisse les bruits ambiants se mélanger aux syllabes et aux consonnes.

Fonde la "Revue du Feu" à Amsterdam.

* Chant de vie et de clarté, poèmes. Kotting - Amsterdam 1917-1920 (préface de Charles Bernard)

- Frontispice: Higrot

 

1920.

Un ordre d'expulsion lui est signifié.

 

Liège 1920-1924.

1920.

René Liège, "Christ ressuscitera", Liège, éd. La Revue de Feu, 1920
Vers 1920 fonde à Liège, avec Emmanuel Meuris, la "Revue du Libre Essor"
Naissance de son fils Aldo.

1921.

Dès 1921, membre du Groupe Moderne d'Art de Liège.
(mars) Donne un récital de violon à Anthologie.
Organise une série de manifestations comprenant des récitals, de la musique et des conférences

1922

Fonde Créer,  société d'art et d'édition. Revue bimestrielle d'art et de littérature, dirigée par Arthur Pétronio et Gilles Anthelme (mai / juin 1922-janv./fév.1923) qui prend la succession de la Revue du Libre Essor.
Collabore à plusieurs revues belges, dont Le Disque vertÇa iraSélectionAnthologie, etc

 

Reims. 1924-1939.

1924-1939: Fondateur et directeur de l'Institut de Musique de Reims.

Continue sa collaboration à Anthologie.

1925.

Édite Kaléidoscope, poèmes. Paris - Bruxelles., éd. du Disque vert, 1925 (préface de Franz Hellens)

1927.

"Mais, lassé des manifestes, des ismes, des excès et des violences partisanes qui sévissaient dans le monde des peintres alors, dans une crise de dépression morale et par un coup de tête, en 1927 [sic], il abandonne palette et pinceaux et détruisit tout ce qu'il avait peint et dessiné jusqu'alors" (Daniel Sottiaux, op. cit.)

1927-1939. Chef d'orchestre de la Société des concerts de l'Institut de Musique.

1930.

Profil de rêves, Liège, Anthologie / coll. Écrou.

 Au cours des répétitions de la «Bataille de Marignan», A. Petronio invente la «VERBOPHONIE» : méthode de déclamation qui laisse les bruits ambiants se mélanger aux syllabes et aux consonnes".

1930-1937: directeur de la chorale "Les disciples de Guillaume de Machaut"

1932.

Les groupes Équerre (Falise, Moutschen) et Anthologie (A. Antoine, G. Pauly, Hock, Steven, Koenig) sont invités à exposer à Reims à l'occasion du 10e anniversaire de la revue Créer de Arthur Petronio (in Anthologie n° 5, mai-juin 1932)

1936.

Fonde la revue "Art et Technique"

 

1939-1945.

Pendant la dernière guerre, affecté à un bataillon de réservistes cantonné dans le village de Varise, non loin de la ligne Maginot,

Fait prisonnier, puis libéré en 1942, il revient à Reims.

 

Après la guerre, il se fixe aux Taillades, dans le Vaucluse

1946.

"En 1946 [sic], de retour de captivité, il pénètre sérieusement les mobiles esthétiques de l'abstraction pure. C'est à ce moment qu'il fréquente l'atelier d'Albert Gleizes à Saint-Remy, jusqu'à la mort de ce dernier en 1953." (D. Sottiaux, op cit.)

1949.

Vingt instantanés (ou années, selon sources) pour un univers poétique. Jarnac, éd. La Tour de Feu, 1949

1950.

Sang et chair, Journal d'un poète (1939-1944). Paris, éd. Debresse, 1950

1951.

Collaboration à de nombreuses revues: Le Journal Littéraire, Marginales, …

Depuis [sa relation avec Gleizes], Arthur Petronio a réalisé de nombreuses expositions. Peintures et dessins figurent dans des collections particulières en France, Belgique, Italie, Suisse, Brésil…

1953.

Fonde la première chorale verbophonique.
Arthur Petronio. Manifeste verbophonique.

 

1954.

- Joël Jésus. De la terre et des cieux ! Poèmes. Préface d'Arthur Petronio. Ed. Sibervie (103 p.))

 

1957.

Adopte définitivement comme moyen d'expression poétique la bande magnétique.

 

1961.

Arthur Petronio. Pour une poésie totale verbophonique in Cinquième Saison = 13.
Arthur Petronio. Au cœur du monde, mon amour. éd. De la Tour de feu (44 p.)

 

1963.

Publie Ouverture au cœur des langages, très remarqué par Henri Chopin

 

1964.

« Tellurgie », œuvre verbophonique.

 

1965.

« Cosmosmose », œuvre verbophonique.

 

1966.

« Nouvelle innocence », 11’08’’.
(05/04) Torino / IT, Centre Culturel Franco-Italien et Centro di Informazione Estetica, De la verbophonie au poème-fiction.
(07/04) Genève / CH., Carabaga Club. Petronio Arthur. Conférence : De la verbophonie au poème-fiction ».

 

1969.

- Arthur Petronio in Les Lettres 8 n° 32, éd. A. Silvaire; repris dans Le Journal des Poètes n° 2, 1969.
 (  /  -  /  ) Avignon / FR,                               . Exposition Créer organisée par Arthur Petronio.

 

1975.

Sortie d’un  Vinyl titré POESIA SONORA : Bob Cobbing, Henri Chopin, Franz Mon, Arthur Petronio, Arrigo Lora-Totino, Brion Gysin, Bernard Heidsieck, Sten Hanson, Ernst Jandl, Maurizio Nannucci, François Dufrêne, Paul De Vree

 

1977.

(20/07-13/08) Les Taillades / FR, Studio La Souleiado. Créer. Couleurs, formes, reliefs.

(Fin des années ’70). Cavaillon, Centre d’animation. Concert de Petronio, violon avec sa femme Jacqueline Petronio-Wilier, piano

 

1979. Arthur Petronio, 1979. Edition Igloo, Belgique

 

"Dans les dernières années de sa vie, Pétronio a relancé son œuvre picturale en créant les chromomontages en relief, qui sont de véritables œuvres issues de déchets et de bouts de ficelles. Ici tout prend corps et les «petits riens» récupérés s'unissent dans une symphonie de couleurs aux tensions rythmiques saisissantes." (D. Sottiaux, op. cit.)

1983.

Décéde, aux Taillades, le 19 avril.

 

-----------------------------------------------------

 

1984.

(11/05-  /  ) Avignon / FR, Théâtre des Carmes. Petronio Arthur. Exposition d’huiles et de chromomontage avec un concert le 22/05.

(06/05-07/05) Torino / IT, Sala Franco Antonicelli. Petronio Arthur.

 

1994.

Arthur Petronio. Cinq soliloques : Degré supérieur (The French flutists propose).

1996.

Arthur Petronio La course à la lune. Livre hommage édité par la Délégation Départementale à la Musique et à la Danse, 01/01/1996 (15.5cm. x 22 cm. 64 pages)

(22/03-12/05) Paris / FR, Palais de Tokyo. La voix libéré – Poésie sonore.
 

Bibliographie texte et PDF