Biographie

Naissance à Liège, le 2 août, de Lambert Jean Adrien de Witte de Limminghe, fils de Jean Baptiste Corneille de Witte de Limminghe, peintre et de Marie-Catherine-Antoinette-Albertine Andrien..

 

Formation :

- Acquiert ses premières notions de dessins chez son père puis à l’école Saint-Jean.
- Etudes au Collège des Jésuites. Section professionnelle.
- Dessine beaucoup ; silhouette les gens de son entourage dont ses grands-parents.
* Son grand-père maternel, négociant, installe dans sa propriété de Hocheporte, son importante collection de tableaux.
- 1866. Entre à l'Académie des Beaux‑Arts de Liège située à l’époque en Féronstrée dans l’ancien hôpital Saint-Abraham.
* Suit les cours d’Herman pour le dessin « d’après la feuille », de Chauvin pour le dessin « d’après nature », de Soubre pour le dessin « d’après l’antique », de Drion pour l’Anatomie.

Lors d’une visite rendue à un amateur d’art, M. Keppenne, la découverte d’un tableau de Courbet représentant une femme vue de dos sur un lit lui révèle ce que doit être l’art : l’expression de la vérité.

1870
Collabore avec Léon Mignon et Joseph Demoulin au journal satirique « Le Caustique ».

S’installe avec son ami le sculpteur Léon Mignon dans son atelier, rue de l’Etuve.

Premier essai à l’eau-forte.

Réunions d’un petit groupe d’amis très liés : Alphonse Taïée (sculpteur amateur), Hubert Zeyen (photographe), Félix Nisen (peintre ; fils du célèbre portraitiste Jean-Mathieu Nisen), Jean Ubaghs (peintre), …

Dessine les portraits de ses amis.

1872‑73
Obtient une bourse de 1000 frs et voyage en Italie avec Félix Nisen ; ils passent par Münich et le Tyrol, visitent Venise et Vérone puis séjournent à Rome où ils rendent visite à J. Antoine (Herstal, 1840-Schaerbeek, 1913), pensionnaire de la Fondation Darcis, réalisateur des peintures murales de l’église Sainte-Véronique de Liège.

1873
S'installe dans son atelier rue Hocheporte à Liège

Premiers dessins répertoriés par Charles Delchevalerie dans son catalogue.

Peint son « Portrait de femme au corsage noir ».

1875
Début une belle série d’eaux-fortes.

1879
Peint « La Lessiveuse »

Obtient la bourse de la Fondation Darchis.
* Séjourne à Rome jusqu’en 1884 avec quelques brefs retours à Liège, notamment fin septembre, début octobre 1880 suite à l’effondrement de la maison paternelle, rue Hocheporte, le 23 juin, à cause d’un violent orage.
** Elève à l'Académie Chigi (1879-80) ou il croque, à l'aide du fusain, de la plume, de la mine de plomb et du burin, des scènes populaires d'une grande virtuosité de dessin et de modelé.
***. Peint « Le femme au corset rouge » (1880).
**** Envoie des dessins à Liège, à Hubert Zeyen pour qu’il les vende.
***** Voit passer au Capitole, l’enterrement de Garibaldi (1882).
****** Mort de sa mère au printemps ; il rentre à Liège jusqu’au 4 juin puis retourne à Rome (1883).
******* Voyage dans la vallée de l'Aniene (Italie) notamment à Scarpa et à Anticoli Corrado, dont le cadre agreste et sauvage le fascine ("Scarpa", Liège, M.A.W.) (11/07-28/09/1883)
******** Le choléra sévit à Naples ; il rentre à Liège en septembre (1884)

1884
Réinstallation à Liège, où il assume à l'Académie des Beaux‑Arts l'interim du professeur Nisen

Bref séjour à Paris.

1885
Prosper Drion, directeur de l’Académie lui propose la chaire qui, après de longues hésitations, finit par accepter. Il entre en fonction le 7 décembre.
Désormais, se consacrera à sa charge de professeur au détriment de sa production personnelle.

1887
(11/02) Nommé professeur de dessin d’après le modèle vivant.

1893
(10/04) Nommé professeur de dessin et de peinture à la section des demoiselles.

De 1893 à 1897, réalise ses beaux portraits au pastel d’Edouard Brahy, Maurice Chizelle et Mme de Soer de Solières. Il réalise aussi ses derniers portraits gravés dont celuide Félicien Rops.

Absorbé par son enseignement, travaille de moins en moins pour lui-même.

1902.
Reprend la gravure.
* Il en crée une vingtaine en cette année 1902 mais certaines ne seront pas terminées.

1910
Adrien de Witte est nommé directeur de l'Académie où il succède à Evariste Carpentier.
* Abandonne la fonction le 31 août 1913.

1920.
(19/06-25/07) Liège, Palais des Beaux‑Arts du Parc de la Boverie. Salon 1920 ‑ Liège

1921.
Admis à la pension.

1926.
 (15/05-15/06) Liège, Salle des Fêtes / Boverie: Salon de mai.
* 648 nos
** Liégeois: Fabry Elysée, Ochs Jacques, Mambour Auguste, Lafnet Luc, Cerf Ivan, Baues Ludovic, Bouffa Y, Heintz Richard, Raty Albert, Bouillon Georges, Counhaye Charles, Janssens Ludovic, M. Lincé Marcel, Delsa Edmond, Couture, Darimont Marc., Crommelynck Robert, Defize Alfred, Detilleux G., de Witte Adrien, Dupagne Adrien, Rassenfosse Armand, Lemaitre Albert, Meuris Emmanuel, Morsa, Pauly, Dupont Joséphine/Finette ; Petit Georges, Salle Adelin
*** Autres : e. a. Schirren Ferdinand
**** À l'occasion de l'ouverture de l'exposition, le comité promoteur de la manifestation en souvenir de Mr Albert de Neuville fera remise à la ville du buste en marbre effectué par Georges Petit

(29/05-04/07) Brighton, Public Art Galleries. Exhibition of the works of Liège. Engravers from the XVIe century to the Present Time.

1927.
(  /  -  /  ) Liège, Palais des Fêtes / Parc de la Boverie  RETROSPECTIVE.
* Organisation : Société royale des Beaux‑Arts de Liège.

Nommé Commandeur de l'ordre de la Couronne.

1933.
Une rue de Liège, dans le quartier des Vennes, lui est dédiée.

1935.
(janvier) Mariage.

(25/06) Décès à l’âge de 85 ans.
* Enterré au cimetière de Saint‑Walburge à Liège.

‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑

1938.
(19/11) Inauguration par le Bourgmestre Xavier Neujean, dans la roseraie du parc de la Boverie, du buste de l’artiste, œuvre d’Oscar Berchmans.

1950.
Rétrospective au Musée des Beaux‑Arts de Liège.

1952.
(04/10-11/11) Liège, Musée des Beaux-Arts. Salon 1952  ‑ Liège. Consacré aux œuvres des coll. privées liégeoises et verviétoises.

1964.
(11/04-10/05) Liège, Musée des Beaux-Arts. 125e anniversaire de l'Académie royale des Beaux‑Arts

1970.
(27/06-30/09) Stavelot, Musée de l'Abbaye. Gravures au pays de Liège. Estampes, verre, armes.

1977.
(29/09-02/12) Liège, Cabinet des Estampes et des Dessins. Gravures du 16e au 20e siècle

1980.
(20/03-20/04) Liège, Cabinet des Estampes et des Dessins. Gérardy Paul et ses amis.

(11/10-23/11) Charleroi, Palais des Beaux-Arts. Art et Société en Belgique.

1981.
(  /  -  /  ) Liège, Galerie de la Province. De Witte Adrien.

(  /09-  /10) Liège, Galerie Gustave Drisket. Salon noir et blanc

(11/09-15/11) Liège, Cabinet des Estampes et des Dessins. De Witte Adrien. RETROSPECTIVE des dessins, pastels, gravures.
* Catalogue (22 x 22 cm ; 104 pp. ; ill. n. / bl. ; 2 ill. coul.) : Texte de Françoise Clercx ‑ Léonard‑Étienne.

1983.
( /  -  /  ) Liège, Galerie de la Province. Les petits métiers de la rue.

1984.
(10/02-  /  ) Liège, Cirque Divers. L'Art flamand à Liège.

1985.
(11/05-01/06) Liège, Galerie l'A. Autoportraits

1987.
(16/10-10/01/88) Paris, Centre Wallonie‑Bruxelles. Le Symbolisme – Le Réalisme

1989.
(11/11-10/12) Flémalle, Centre wallon d'art contemporain – La Châtaigneraie. Carte blanche à Jacques Parisse, 25 ans de critique d'Art.

1996.
(  /  -  /  ) Liège, ING Espace Culturel. 125 ans d'art liégeois : peinture, sculpture, gravure en province de Liège, 1870‑1995

1997.
(22/03-20/04) Liège, Galerie Liehrmann. Choix de dessins par Jacques Parisse.

1998.
(01/05-17/05) Marchin, Centre culturel. Par‑delà nos terres : œuvres de la collection de Philippe Crismer.

 

Elève(s)

Delsa Edmond

Catalographie

‑ Charles Delchevalerie, Adrien de Witte, peintre, dessinateur et graveur. Catalogue de son œuvre précédée d'une notice, Liège, 1927.

Bibliographie liée

Bibliographie texte et PDF

  • Texte de l'artiste, Interviews

    • ‑ Le dessin n'est pas une ligne mais ce qui est entre les lignes.